Les Dimanches Minimix

On en parle avec Isabelle Colassin

atelier/stage | jeune public

Au cours des deux dernières années, les Dimanches ATOMIX ont vu affluer au BRASS des ribambelles de marmots venus chercher avec leurs parents de quoi insuffler aux dimanches après-midi en famille, couleurs, peps et rock’n roll. Pour compléter les Dimanches ATOMIX, le BRASS lance pour cette nouvelle saison les Dimanches MINIMIX, matinées spécialement dédiées aux tout-petits et couronnées par un brunch. Étrangement, les activités artistiques pour les moins de trois ans ne sont pas encore très répandues. Éclairage sur les bénéfices de l’éveil sensoriel pour les minus avec l’artiste Isabelle Colassin.

Place aux bébés

À partir de septembre, les Dimanches ATOMIX alternent avec les Dimanches MINIMIX. Pour les grands enfants, la formule déjà éprouvée est conservée avec les ingrédients suivants : sérigraphie, initiation au cinéma d’animation, concerts punchy, bricolages extravagants et autres ateliers qui allient l’art au végétal. La nouveauté est la suivante : Un mois sur deux, le BRASS fait place aux bébés !

Grandir ensemble

L’artiste Isabelle Colassin (Compagnie Semence d’Art) n’en est pas à son premier bout d’essai en matière d’ateliers pour loupiots. Impliquée dans les Dimanches ATOMIX, elle travaille depuis plusieurs années sur des installations interactives pour les tout-petits, qu’elle propose dans des musées, centres culturels et bibliothèques. Elle est notamment l’auteur, avec Frédéric Houttheman de “Migrations”, une œuvre faite de centaines d’origamis : les petits papiers pliés en forme d’oiseaux sont disposés au sol en trois groupes de couleurs, trois continents. Une bande sonore nimbe cette création au sol d’une douce atmosphère musicale dans laquelle se sont égarés quelques chants d’oiseaux. Les tout-petits sont invités à s’approcher de ces oiseaux, ils peuvent les manipuler, les déplacer, les déstructurer, les déchirer. Aucun interdit ! De fait, les œuvres d’Isabelle Colassin sont aussi pensées pour absorber les sens de l’adulte : “C’est une expérience de liberté pour l’enfant qui est belle à vivre aux côtés de ses parents. Car le parent redécouvre son enfant, ou du moins change de perspective, dans un moment hors du quotidien où on peut prendre ensemble le temps d’observer, d’expérimenter, d’inventer.”

L’empire des sens

Isabelle est fascinée par l’approche sensorielle des tout-petits : “Ce qui m’intéresse beaucoup avec eux, c’est leur rapport au monde totalement intuitif. Quand je touche cette matière, quand je vois ces couleurs, que se passe-t-il ? Ils vont à la découverte des choses avec une curiosité naturelle très directe, c’est d’ailleurs cette curiosité qui les fait grandir.” L’artiste est convaincue que les activités pour tout-petits, au-delà de constituer une première approche de la pratique artistique, apportent un supplément d’ouverture vers le monde extérieur… La preuve par neuf dès l’automne !

“C’est passionnant d’observer quel rapport les tout-petits ont avec l’ordre, comment ils le déstructurent pour en créer un nouveau, comment ils s’approprient et transforment les objets qu’on leur donne.”

 

1er atelier MINIMIX à l’Abbaye, dans le cadre de because I’m Abÿ, sa 30/09