je 19/10
20:30 BRASS
concert

Empereur + P.∆.N.T.H.E.R + Turquoise

1,25€ (article 27) / 6€ en prévente (en ligne) / 8€ sur place

Empereur

6 titres gravés à l’acide sur 2 disques sortis sur le label Le Turc Mécanique – refuge du bon goût à la française – Empereur n’est pas du genre loquace. Là où les hommages post-punk aseptisés pullulent, le quatuor bruxellois accouche d’odes au vacarme et au chagrin à s’en briser la nuque et à s’en décoller le coeur. Si le post-punk viscéral reste la colonne vertébrale de ce second EP, celui-ci vient se mâtiner de relents psychédéliques, d’une guitare shoegaze, d’accents orientaux et d’une nouvelle voix digne d’un Morrissey sous PCP.

P.∆.N.T.H.E.R

Fougue adolescente cherche musicien intrépide pour exutoire musical. Ca aurait pu être le pitch d’un road movie, ce sont les balbutiements de P.∆.N.T.H.E.R alors composé de la chanteuse Laura Davidt et du producteur multi-instrumentiste Fab DuBard, ensuite rejoints par John De Pessemier à la batterie. Voix lascive, univers mélancolique et synthpop à paillettes, l’hommage aux eighties est complet et efficace. Les fauves sont lancés.

Turquoise

Ambiances pop vaporeuses, synthés enveloppants et réverb’ à gogo. Si Turquoise semble s’être assagi après de jeunes années passées auprès de formations telles qu’Empereur et les Panties, il n’en est rien. Sous le planant, la tension. À l’urgence du post-punk, le quatuor bruxellois ajoute des sculptures sonores qui engloutissent tout sur leur passage : le chant devient lointain, l’atmosphère presque angoissante. Plongée en eaux troubles, à mi-chemin entre l’océan rouge de Flavien Berger et le Grand Bleu d’Éric Serra.


L’événement facebook par ici

Pour jouer à la tripartite, inscrivez-vous sur www.mycourtcircuit.be

Turquoise
Empereur
Empereur